BNP Paribas: le marché des bureaux à Dublin, star européenne

marché immobilier Dublin Irlande

Une nouvelle étude de BNP Paribas Real Estate montre qu’environ 265,2 milliards d’euros ont été investis dans l’immobilier commercial en Europe au troisième trimestre 2018 sur une base annuelle glissante. Ce chiffre représente une augmentation de 2% par rapport à la même période en 2017.

Le secteur des bureaux a représenté 54 % du total des volumes d’investissement, soit une augmentation de 114 milliards d’euros, soit 3 % par rapport à l’année dernière.

Kate Ryan, responsable de la recherche chez BNP Paribas Real Estate Ireland, a déclaré que la bonne performance du secteur européen des bureaux se répète sur le marché irlandais, où les bureaux ont représenté 43 % du chiffre d’affaires total des investissements durant la même période.

L’étude de BNP Paribas note la croissance du nombre de ” méga deals ” (plus de 100 M€). Dans les trois mois à fin septembre, leur part du volume total d’investissement a augmenté à 44%, contre 43% l’année dernière. Au total, 115,7 milliards d’euros de méga transactions ont été réalisées en Europe au cours du troisième trimestre de cette année.

Kate Ryan a dit : “Nous observons une tendance similaire à l’augmentation de la taille des lots sur le marché irlandais avec neuf transactions d’une valeur de plus de 100 millions d’euros en 2018, contre seulement quatre en 2017.”

La transaction la plus importante réalisée cette année en Irlande a été la vente par le fonds américain Northwood Investment Corporation de Heuston South Quarter (HSQ) à Dublin 8 à CK Hutchison Holdings, par BNP Paribas Real Estate-brokered. La transaction hors marché de 175 millions d’euros a été suivie de près en termes de valeur par la vente de Ballymore et du n°1 des Dublin Landings d’Oxley à l’investisseur institutionnel allemand Triuva pour 164 millions d’euros et une opération de swap de bureaux hors marché entre IPUT et State Street pour 160 millions d’euros.

Selon l’étude de BNP Paribas, les rendements des prime office à Dublin s’établissent désormais à 4 %, après avoir baissé de 25 points de base en glissement annuel. Bien que ce chiffre soit faible par rapport aux années précédentes, le rapport note le contraste entre les rendements de Dublin et ceux d’autres villes européennes. A Londres, les rendements prime se sont stabilisés à 3,5 %, tandis qu’à Paris, ils ont baissé de cinq points de base par an pour descendre jusqu’à 3 %. Les rendements à Berlin, quant à eux, sont tombés aussi bas que 2,9%.

Kenneth Rouse, directeur général de BNP Paribas Real Estate, déclare : ” Avec un rendement des bureaux de premier ordre stabilisé à 4 %, Dublin, en tant que capitale européenne, affiche toujours un fort degré de valeur relative parmi ses pairs et reste une proposition forte pour les investisseurs internationaux “.

Franck BRUNET
Managing Director Executive
Pour les Entrepreneurs passionnés qui veulent créer leur société en Irlande

Vous voulez suivre l’actualité en Irlande, alors consultez tous les articles sur ce qui fait l’actualité en Irlande des entrepreneurs, des sociétés, des startups, des fintech, des cleantech,…

L’impôt sur les sociétés en Irlande