Démissionner pour création de société en Irlande

217
démissionner pour création de société en Irlande

Beaucoup de salariés souhaite démissionner pour création de société et nous le voyons pour créer une société en Irlande. Ce phénomène s’est accéléré depuis la crise du COVID.  Vous en tant que salarié, vous devez savoir que rien ne vous empêche de démissionner pour création de société. Rien ne vous l’interdit et que la création de votre entreprise se passe en Irlande ou ailleurs. Par contre il faut tenir compte de plusieurs éléments et respecter des règles pour démissionner pour création de société dans les meilleures conditions possible.

Démissionner pour création de société ne veut pas dire faire n’importe quoi

Votre droit à démissionner pour création de société est inaltérable mais vous ne pouvez pas pour autant faire n’importe quoi. Certaines personnes ont l’indélicatesse de partir pour créer une entreprise concurrente de son employeur. Cette démarche n’est pas très respectueuse ni même intelligente car le monde est petit et si vous contactez les mêmes clients que ceux de votre employeur, cela se saura très vite.

Donc avant de démissionner pour création de société vous devez vérifier si votre contrat de travail actuel ne comporte pas de clauses de non concurrence. Il convient de vérifier cela pour vous éviter pour éviter des contraintes juridiques. Et l’idéal serait de partager votre projet avec votre employeur. On ne sait jamais. Vous pourriez découvrir un potentiel partenaire ou client. Il vaut mieux bien partir, bien démissionner pour création de société en Irlande.

Sachez aussi qu’en général ce type de clause doit préciser une durée et donc une fin. Cela doit aussi en général s’appliquer sur un territoire. Le contrepartie de cette clause doit trouver une compensation financière. Si votre employeur ne respecte pas cette compensation, la limite tombe. Ceci est évidemment à vérifier et valider car il peut y avoir des différence entre les pays. Cela s’applique en tout cas en Franc, en Belgique, en Italie,…

Un délai de prévenance pour démissionner pour création de société

Avant de démissionner pour création de société vous devez tenir compte dans votre planning du délai de prévenance entre le moment ou vous annoncez officiellement votre départ et le moment effectif de votre départ.

Si vous ne prenez pas cela en compte vous risquez d’impacter le déroulé de votre nouvelle activité, de remettre en cause un lancement ou les premiers rendez-vous avec vos futurs clients. Donc soyez vigilant sur ce point.

Ensuite, des délais peuvent varier en fonction de votre pays, de votre contrat de travail, de votre statut.

Vous pouvez en parallèle de votre activité de salarié avancer sur votre projet, mais en dehors des heures prévues par votre contrat avec votre employeur. Démissionner pour création de société implique aussi d’anticiper sur un planning intégrant votre délai de prévenance.

Obtenir une allocation pour votre période de chômage

Dans plusieurs pays notamment en France et en Belgique, vous avez la possibilité de toucher une allocation suite à vos cotisations sociales pour le chômage. Après démissionner pour création de société vous pourrez avoir une sécurité financière relative afin d’assurer le minimum. Ainsi vous aurez une pression en moins pour avancer plus tranquillement sur la création de votre entreprise.

Un point de vigilance est que si vous vous versez ensuite une rémunération avec la société en Irlande, vous devrez très probablement le déclarer. Vérifiez ce point avec l’administration en rapport dans votre pays.

Plan et étapes pour démissionner pour création de société

Il y a des étapes successives et incontournables pour démissionner pour création de société en Irlande. En général, ces étapes sont similaires quel que soit les pays.

1- Je travaille sur mon projet afin d’être sûr de bien vouloir démissionner pour création de société

Il serait dommage de quitter son emploi et une certaine sécurité pour un projet avorté, même pas lancer. Il vaut mieux entamer la préparation de votre projet en parallèle de votre activité de salarié. Déjà cela vous permet de gagner du temps et vous prenez seulement le risque de travailler sur un projet qui n’aboutit pas.

Donc, vous devez :

  • travailler sur votre projet
  • assurer les missions prévues dans le cadre de votre contrat de travail
  • vérifier les limites que peux imposer votre contrat de travail

2- je mets en place un planning

Cette étape implique que maintenant vous êtes sûr de vous et de votre projet. En tout cas de vouloir vous lancer. Dans ce cas vous devez réaliser un planning pour démissionner pour création de société tenant compte de votre éventuel délai de prévenance avant d’être libéré.

Ainsi vous pouvez organiser une date de de lancement par exemple à l’issue de votre départ effectif de votre société. Idéalement prévoyez un temps après votre départ pour acter votre nouveau statut et éventuellement parfaire votre organisation.

Ce planning doit comporter par exemple :

  • le délai de prévenance pour démissionner pour création de société
  • la date de départ de votre emploi
  • une date officielle de lancement de votre nouvelle activité ou d’un lancement commercial
  • une date de début de votre allocation

3- je crée ma société en Irlande

Après vous être libéré de votre emploi, démissionner pour création de société est maintenant effectif. Vous avez besoin de créer une société en Irlande.

Pour cela vous pouvez créer seulement la société en Irlande en Fast Creation. Sinon, vous pouvez opter pour un accompagnement complet

Et si vous avez besoin d’une assistance particulière, vous pouvez nous contacter directement.

Demande de devis GRATUIT pour créer sa société en Irlande avec tous les services :

* Champs obligatoires

L’équipe de Société-France-Irlande
Pour les Entrepreneurs passionnés qui veulent créer leur société en Irlande