Irlande maximiser gains

L’accompagnement d’entrepreneurs dans la création et le développement de leur activité m’amène à voir des modèles entrepreneuriaux très différents et des business model parfois originaux. C’est le cas pour Sandrine que j’ai rencontré lors d’une conférence sur les infopreneurs. Elle m’explique que la vente de formations en ligne est une activité qui s’est vraiment développée depuis 3 ans et aujourd’hui cette activité s’est nourrie d’une tendance de fond : le nomadisme entrepreneurial.

Mais beaucoup de personnes seules sont confrontées à de multiples contraintes qui les empêchent de développer suffisamment leur activité et de maximiser leurs gains.

Sandrine vivait en France, salariée dans une entreprise qui la passionnait aussi peu que sa mission. Mais elle comptait surtout sur l’apparente chance d’avoir un job pour l’aider à continuer. Mais elle me confiait qu’elle envisageait difficilement de passer les années suivantes dans ce qu’elle appelait un “mange-temps”. Car elle voyait le temps passer enfermée dans cette réalité subie.

Elle décida de chercher une alternative. Chercher un autre emploi, mais en même temps elle voulait tellement plus. Elle décida, grâce au hasard des rencontres et des lectures, de vendre des formations à distance sur le thème qu’elle maîtrisait le mieux. Son expertise n’est ici pas une information déterminante pour l’étude de ce cas entrepreneurial. Ce qui est plus important et intéressant, c’est le chemin qui l’a conduit à son modèle entrepreneurial grâce à la création de sa société en Irlande.

Elle aurait pu faire autre chose et autrement, mais c’est surprenant de voir l’adéquation d’une personne avec une activité créatrice de valeur et la façon d’y parvenir. C’est un peu l’image d’un cube qui s’emboîte parfaitement avec sa forme carrée, après avoir tâtonné avec des cylindres et autres formes. Je vous l’accorde l’image est un peu simpliste, mais c’est tellement évident lorsqu’on a vécu cela au moins une fois.

Donc toujours en vivant en France, elle commença son activité – gagnait quelques clients, les premiers euros arrivent, puis les centaines et quand virent les premiers milliers d’euros les contraintes arrivèrent aussi. En effet, vendre et avoir un chiffre d’affaires est positif, mais lorsque vous vendez à distance vous devez anticiper certains points :

1°) Créer votre statut professionnel

Vous avez créé une activité professionnelle mais il faut la déclarer, l’officialiser. Et pour cela, il faut bien réfléchir à la situation. Vous pouvez être micro-entrepreneur en France, mais il faut savoir que la limite est basse. Et ce statut n’est qu’un passage avant de passer en société. Mais cela beaucoup ne veulent pas le faire en France. Je ne vais pas entrer dans le détail ici concernant ce point. Il faut savoir qu’il n’y a pas beaucoup d’échappatoires : vous êtes en micro-entreprise ou en société. Sinon vous restez salarié. Je ne parle même pas du statut d’indépendant/profession libérale.

Le problème n’est pas d’être en société ou en profession libérale, mais de supporter des contraintes que vous ne demandez pas et surtout qui vont peser sur votre activité. Pour tout vous dire, j’ai créé pour moi 2 fois en France, 1 fois au Luxembourg, 3 fois en Irlande et 1 fois aux Etats-Unis. C’est lorsque vous voyez ce qui se passe à l’extérieur que vous mesurez la chance ou les difficultés qui vous semblent normales. La première fois que j’ai créé ma société en Irlande, j’étais complètement déstabilisé par la simplicité avec laquelle il est possible de créer et surtout de gérer votre société.

2°) Choisissez votre pays d’implantation : L’Irlande

Comme j’ai commencé à le décrire, il convient de choisir le pays dans lequel vous allez créer votre société car aujourd’hui vous pouvez faire ce choix. Tous les outils existent pour gérer et développer facilement une activité à l’international. Et ne créez pas dans le pays de résidence simplement parce que vous y vivez ou qu’on vous a dit qu’il fallait faire comme cela et c’est tout. Non, créez en Espagne si vous voulez du soleil, créez aux Etats-Unis si vous voulez un marché important, créez en Irlande si vous voulez réussir en Europe et dans le monde.

Evidemment certains choisiront l’Irlande seulement pour son attractivité fiscale. C’est une erreur de le faire uniquement pour cette raison. L’Irlande est un des meilleurs “spots” en Europe pour créer facilement car les contraintes et le poids administratif est indolore pour celui qui veut se concentrer sur son activité entrepreneuriale.

Si vous comparez la même activité d’une société en Irlande, en France et en Belgique par exemple, vous avez une différence de rentabilité de minimum 35%. Et 35% d’une activité qui génère 100 K€ ca commence à devenir très intéressant. En tout cas cela justifie largement le fait d’aller créer son entreprise en Irlande.

C’est exactement le raisonnement qui à provoqué le déclic chez Sandrine. Lorsqu’elle a constaté cela, elle s’est rendu compte de l’utilisation possible de la rentabilité supplémentaire. Elle pouvait investir dans de meilleurs outils pour son activité de vente de formations à distance, mettre de côté pour investir dans un bien immobilier et voyager. C’est un beau programme, non ?

3°) Mettre les bons outils en place

Lorsque vous avez votre société et que vous mettez la pression pour générer du trafic sur votre site ou via les réseaux sociaux, vous risquez d’avoir du chiffre d’affaires. Je dis bien “risquez” car si vous utilisez un simple compte Paypal personnel depuis la France par exemple, vous aurez un plafond d’encaissement à 2500 €. Cela limite les ambitions.

De plus si vous organisez un gros lancement ou un lancement orchestré pour votre offre de formation vendue en ligne, vous risquez de bloquer la machine. Vous vous retrouverez dans la situation de ne plus pouvoir encaisser de paiements et encore moins de disposer du cash disponible.

Le plus simple et viable est d’ouvrir un compte professionnel dans une banque en Irlande pour votre société. Alors il y a deux possibilités. Soit vous optez pour une banque de réseau comme la Bank Of Ireland, mais dans ce cas un déplacement est nécessaire en Irlande pour signer votre contrat. Soit vous ouvrez un compte bancaire à distance. Cette dernière solution est la plus simple, la moins couteuse et la plus rapide à mettre en place. Evidemment, le panel de services est limité mais suffisant pour générer des flux entrants et sortants avec des coordonnées bancaires d’une banque en Irlande.

Avec ce type de compte bancaire professionnel en ligne vous pouvez “plugger” une solution comme Stripe. Ainsi tous les paiements seront correctement récupérés et versés sur le compte bancaire de votre société en Irlande.

3°) Optez pour une gestion simple et allégée pour votre société en Irlande

La plupart des dirigeants d’entreprises émettent le souhait d’alléger le poids administratif de leur société. Car cela coûte cher en temps, ressources et donc en points de rentabilité. Avec une société en Irlande, évidemment vous devez tenir votre comptabilité, mais la gestion est extrêmement simplifiée. Il y a la gestion de la TVA comme partout dans l’UE, il y a aussi l’impôt sur les sociétés (à 12,5% sur le résultat de l’exercice) et si vous êtes non-résident irlandais, vous n’avez rien d’autres à déclarer. Ni charges sur rémunération, ni autres taxes, ni cotisations,…

Cela laisse donc de la place à une meilleure rentabilité et à une belle latitude pour maximiser vos gains.

Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse suivante contact@societe-france-irlande.com

Franck BRUNET
Pour les Entrepreneurs aventuriers et passionnés
qui veulent créer leur société en Irlande

créer société Irlande

Téléchargez le Guide pour créer votre société en Irlande.

Je veux recevoir le guide GRATUITEMENT