Liquidation judiciaire : Une autre chance avec une société en Irlande !

539
Liquidation judiciaire : Une seconde chance avec une société en Irlande

Il est incroyable de voir autant de richesses, d’efforts, d’énergie, d’argent gâchés par un contexte économique qui tue les entrepreneurs. Nous sommes aux premières loges de ce massacre entrepreneurial que les français et les belges vivent depuis des mois et qui ne fait que commencer. La liquidation judiciaire en France et en Belgique va écraser les efforts de beaucoup sans état d’âme.

Nous assistons dépités à de plus en plus d’appels désespérés et résignés d’indépendants et de chefs d’entreprise subissant ou préparant leur liquidation judiciaire. Ceux qui ont mis leur coeur et leur énergie anticipent pour beaucoup la période de crise économique qui a commencé.

Evidemment il ya eu la première étape avec le confinement et l’arrêt brutal de presque toute activité. Personne ne s’était préparé à cela. Cette période a montrer un paysage en suspend. Tout était désert. Nous n’avions pas connu cela.

C’est quand même incroyable de voir que nos économies sont finalement si fragiles finalement. Peu de société ont donc une trésorerie qui leur permette de résister à 2 mois d’inactivité. Tout le monde vit au fil de l’eau avec une trésorerie tendue pour une seule issue : La liquidation judiciaire.

Evidemment d’autres pays s’en sortent mieux comme évidemment l’Irlande. Il y a aussi de la casse économique, mais les études montrent un retour à une situation quasi normale à la fin du premier semestre 2021. Et l’économie irlandaise et l’écosystème entrepreneurial en Irlande est bien plus solide qu’ailleurs.

La liquidation judiciaire pour des entreprises françaises et belges va laisser les entrepreneurs orphelins de leur société sans pour autant avoir commis d’erreurs. Ils subissent une situation extérieure, mondiale, souvent mal gérée. On leur propose un report des cotisations sociales à payer mais il faudra malgré tout les payer et avec quel chiffre d’affaires. Il faut d’abord payer les loyers, les salaires, les fournisseurs,…

Que vont devenir ces chefs d’entreprise, ces indépendants, ces freelances,…? Ils subissent une liquidation judiciaire, mais ont-ils droit à une seconde chance ? Ils y ont droit ! Non ?

Avoir une Limited en Irlande leur permet d’avoir une seconde chance

ils ont totalement la possibilité d’avoir leur société en Irlande avec un compte bancaire professionnel

Nous accompagnons de plus en plus d’entrepreneurs révoltés de cette situation qui veulent seulement travailler et bénéficier des fruits de leur travail. Alors avoir une Limited en Irlande leur permet d’avoir une seconde chance. Car ceux qui connaissent une liquidation judiciaire avec parfois une interdiction bancaire, une interdiction de gérer ou même une faillite personnelle, ils ont totalement la possibilité d’avoir leur société en Irlande avec un compte bancaire professionnel et s’ils le souhaitent un compte bancaire personnel.

> Créez votre société en Irlande en ligne <

Par contre en tant que professionnel nous sommes obligés de rappeler que si vous avez un compte bancaire personnel en Irlande ou même dans n’importe quel pays, vous, français et belges, vous avez l’obligation de le déclarer dans votre pays de résidence fiscale. Lorsqu’on a dit ça, nous pouvons ensuite confirmer qu’un entrepreneur peut démarrer à nouveau une activité avec une société en Irlande sans être inquiété même si l’entrepreneur a connu une liquidation judiciaire en France ou en Belgique et même si l’entrepreneur a aussi connu des déboires en tant que personne physique.

Il est donc possible de recommencer, d’avoir une seconde chance, de relancer son activité rapidement, de se sauver de cette situation. Sauvegarder votre activité, vos idées, votre création de valeur, votre portefeuille-clients… et de repartir sur de meilleures bases plus rentables et plus stables.

Créez votre société en Irlande et sauvez votre activité de la liquidation judiciaire. 

Franck BRUNET
Managing Director Executive
Pour les Entrepreneurs passionnés qui veulent créer leur société en Irlande