Pourquoi de plus en plus d’entrepreneurs créent leur sociétés en Irlande

117
Pourquoi de plus en plus d'entrepreneurs optent pour une société en Irlande ?

Etant spécialisés dans l’accompagnement entrepreneurial en Irlande, cela nous permet d’être au plus proche des acteurs locaux comme les banques, les entreprises et les administrations. Le CRO et le Revenue sont pour nous, société de conseil francophone en Irlande, une remarquable mine de d’informations et de données.

L’administration irlandaise suit tout, des salaires par profession au taux de chômage national en passant par l’indice des prix à la consommation. Les informations sont accessibles au public et crédibles, ce qui est une combinaison étonnamment rare. Les rapports sont utiles aux propriétaires d’entreprises de toutes tailles et de toutes professions. Par exemple, si vous envisagez de proposer un nouveau produit ou service aux consommateurs, l’enquête sur les dépenses de consommation détaille les habitudes d’achat des Américains par catégorie afin que vous puissiez évaluer la volonté de payer.

Cependant, l’administration irlandaise dispose de relativement peu de données sur les travailleurs indépendants. D’après mon expérience au service des travailleurs indépendants et des entreprises qu’ils créent, je pense qu’il s’agit du segment de la main-d’œuvre américaine le plus fluctuant et le moins bien compris par les mesures économiques traditionnelles.

Un exemple concret : l’administration irlandaise est une organisation ancienne. Elle est lente à suivre les évolutions sociétales et ses mesures ne sont pas conçues pour des activités qui n’existaient pas il y a 10 ou 20 ans (comme les spécialistes du emarketing et les développeurs d’applications mobiles). En s’appuyant sur les données de l’enquête sur la population actuelle (une enquête mensuelle menée par le Bureau du recensement des d’Irlande), l’administration irlandaise rend compte du taux de travail indépendant et du statut de société.

De nombreuses personnes travaillant à leur compte ont constitué des entreprises en société en Irlande entre autre pour l’Impôt sur les sociétés à 12,5%.

Dans le rapport le plus récent (mars 2016), l’administration irlandaise a constaté que 37 % des travailleurs indépendants ont des entreprises constituées en société. Les 63 % restants ont des entreprises individuelles, des partenariats ou d’autres structures.

Xero a échantillonné les données de 10 000 travailleurs indépendants gagnant 20 000 dollars ou plus par an (le revenu minimum exclut les travailleurs à temps partiel) et a constaté que 44 % d’entre eux ont constitué une entreprise. C’est une augmentation de près de 20 %. Mais pourquoi ? Je crois qu’il y a deux raisons principales qui mettent en évidence des indicateurs avancés pour l’économie en général :

1. Les propriétaires d’entreprise qui utilisent un logiciel de comptabilité ont plus de temps pour gérer leur entreprise.

Les dirigeants d’entreprise qui optent pour un logiciel de comptabilité (par opposition à une collection de feuilles de calcul et d’ordinateurs portables) sont encore minoritaires parmi les 55 millions de travailleurs indépendants aux États-Unis, mais la consommation augmente rapidement.

Les dirigeants d’entreprise qui utilisent un logiciel de comptabilité gagnent du temps sur diverses tâches administratives qui peuvent être appliquées à la recherche des avantages et des coûts de la constitution en société. Ce gain de connaissances se traduit par une augmentation du taux d’incorporation.

2. Le travail indépendant est un choix de plus en plus “légitime”.

La plupart des personnes qui optent aujourd’hui pour le travail indépendant plutôt que pour une carrière traditionnelle le font par choix et non par nécessité et représentent collectivement un nouveau mouvement économique.

En particulier, les personnes qui ont eu une carrière réussie en entreprise avant de se lancer dans le travail indépendant sont plus établies et veulent régler la question de la structure de l’entreprise dès le départ, ce qui entraîne également un taux plus élevé de constitution de sociétés.

3. Le taux d’incorporation varie selon la profession

Dans les deux ensembles de données, le taux de constitution en société varie selon la profession. À un extrême, plus de 70 % des dirigeants d’entreprises “sans but lucratif” se sont constitués en société irlandaise.

Comme on peut s’y attendre, cela est dû à la réglementation et aux avantages. Une organisation à but non lucratif doit être constituée en société irlandaise pour obtenir le statut de Limited en Irlande et bénéficier de l’attractivité fiscale en Irlande.

À l’autre extrême, moins de 30 % des dirigeants d’entreprises dans les professions créatives (comme les concepteurs, les écrivains et les photographes) se sont constitués en société. C’est peut-être un stéréotype, mais je crois que cette situation est due à un manque d’intérêt et d’aisance de la part des professionnels créatifs pour aborder la question de la constitution en société irlandaise. Choisir de constituer une entreprise en société implique plus de formalités et de paperasse, ce que la grande majorité des professionnels créatifs que je connais veulent éviter.

Plusieurs professions sont divisées en deux. Environ 50 % des travailleurs indépendants des secteurs de la gestion, des affaires et de la finance ont constitué leur entreprise en société en Irlande.

4. 50 % des travailleurs indépendants choisiront de se constituer en société irlandaise.

D’ici 2020, je pense que le taux de constitution en société des travailleurs indépendants et des freelances atteindra 50 %.

En plus de l’adoption accrue de logiciels de comptabilité et de l’augmentation du nombre de travailleurs indépendants par choix (ce qui fera passer le taux de constitution en société irlandaise de l’administration irlandaise de 37 % à 44 % au fil du temps), il existe aujourd’hui plus d’éducation en ligne que jamais pour soutenir la question de la structure de l’entreprise. Il est donc beaucoup plus facile de s’attaquer à un sujet complexe et nuancé dont les avantages potentiels touchent à la limitation de la responsabilité personnelle, à la mise en œuvre de stratégies visant à réduire le taux d’imposition et à l’exploitation de sources supplémentaires de capitaux.

En dehors d’un choc systémique tel qu’une baisse significative du taux d’imposition des entreprises pour les seules sociétés irlandaises, de nombreux autres facteurs créeront un plafond naturel pour le taux d’incorporation. Pour beaucoup, une société par actions représentera simplement trop de travail ou un coût d’entretien trop élevé pour en justifier les avantages. Dans d’autres cas, le choix de se constituer en société peut créer un conflit d’intérêts. Par exemple, les professionnels du droit ont tendance à préférer les sociétés de personnes en raison des anciennes lois des États concernant la conduite professionnelle.

Bien que la constitution en société irlandaise ne soit pas la bonne structure pour toutes les entreprises, on peut supposer que le taux de constitution en société irlandaise augmentera à mesure que de nombreux travailleurs indépendants qui pourraient bénéficier de la constitution en société auront accès à une formation en ligne pertinente. Cette augmentation du taux de constitution en société produira en fin de compte une économie indépendante plus forte.

L’équipe de Société-France-Irlande