Comment améliorer votre capacité d’apprentissage ?

262
Comment améliorer votre capacité d'apprentissage ?

Améliorer votre capacité d’apprentissage, c’est sortir de votre zone de confort. Être entrepreneur c’est apprendre tous les jours. Ne croyez pas tout savoir et ayez l’humilité d’admettre que vous devez vous former tout au long de votre vie.

Celui qui n’apprend pas, régresse !

À l’école primaire, on m’a appris que l’apprentissage était le fruit d’un travail studieux, de la discipline de la mémorisation et d’emmagasiner des informations.

J’ai conservé cet état d’esprit à l’université et, plus tard, dans mon premier emploi en tant que consultant.
Ce n’est que des années plus tard, lorsque je suis devenu entrepreneur, que j’ai compris que la clé de la poursuite de l’excellence est d’embrasser un processus d’apprentissage à long terme, et non de vivre dans la médiocrité statique qui rassure. Habituellement, la croissance se fait au détriment du confort ou de la sécurité précédents.

J’ai établi plusieurs pratiques pour m’aider à améliorer ma capacité à apprendre, que j’aimerais partager avec vous.

Lire aussi : Comment ouvrir sa société en Irlande ?

Ne vous fiez pas uniquement aux livres, comme « Trouvez un mentor de confiance »
Pourtant, je suis un grand lecteur. Je consomme beaucoup d’ouvrages. Cela dit, l’amélioration de notre capacité d’apprentissage et l’acquisition de nouvelles connaissances ne passent pas seulement par la lecture de livres, mais plutôt par les nouvelles expériences et les relations que nous établissons.

J’aimerais vous donner un exemple tiré de ma propre vie. Lorsque j’ai créé ma première entreprise, il y a 16 ans, j’ai lu tous les livres qui traite de l’entrepreneuriat qui me tombaient sous la main. Chaque fois qu’un problème se présentait, je cherchais une solution dans l’un de mes livres. Le fait est que de nombreux entrepreneurs et startup en herbe sont souvent pris au dépourvu par des scénarios inattendus – comme la gestion d’un employé gênant – et peuvent ne pas trouver les conseils pratiques qu’ils recherchent dans ces pages.

Par exemple, un livre peut offrir une position autoritaire sur la façon de gérer les problèmes avec l’un des membres de votre équipe, mais toutes les situations ne sont pas les mêmes, et certaines nécessitent plus de douceur et de finesse. C’est pourquoi je crois fermement qu’il faut trouver un mentor de confiance, quelqu’un qui a été là où vous êtes, qui comprend les nuances des compétences non techniques et qui peut vous guider pour prendre les bonnes décisions.

Passez du temps avec des gens qui sont différents de vous
Beaucoup d’entre nous se retrouvent involontairement piégés dans une bulle de personnes identiques. Ceux qui ont des intérêts et des affinités similaires aux nôtres – nous allons déjeuner ensemble, nous nous envoyons des mèmes et nous nous sentons souvent vraiment en phase les uns avec les autres. Il n’y a rien de mal à cela, mais l’une des choses les plus éclairantes que j’ai découvertes en dirigeant mon entreprise, ce sont les connaissances acquises auprès de personnes complètement différentes de moi.

Pourquoi, me direz-vous ? Parce qu’ils offrent des perspectives nouvelles qui me font penser différemment – ils me forcent à sortir de ma zone de confort. Passer du temps avec des personnes différentes de nous a également un autre effet : cela améliore notre « agilité d’apprentissage », c’est-à-dire notre capacité à rester flexible et à tirer parti de nos erreurs.

Alors, comment mettre cela en pratique exactement ? En restant ouvert. En tendant la main à des collègues vers lesquels vous ne graviteriez peut-être pas en temps normal et en leur proposant de prendre un café avec vous. Mais surtout, en pratiquant l’écoute active.

Prenez le temps de réfléchir

Je vais être honnête : il est probable qu’il ne se passe pas un jour sans que vous ne soyez, d’une manière ou d’une autre, rivé à un écran. Votre ordinateur, votre smartphone, votre télévision – et tout autre appareil sous le soleil. Nous absorbons des informations à une vitesse colossale (ce qui est en grande partie positif, car nous restons informés et trouvons du réconfort dans le divertissement après deux années extrêmement difficiles).

Pourtant la réflexion est l’un des outils de réussite les plus sous-utilisés et pourtant les plus puissants. Nous ne prenons pas assez de temps pour se poser et réfléchir.

Alors prenez 1 heure par jour, pour vous, pour prendre du recul, être seul sans distraction et réfléchissez. Considérez cela comme une forme de méditation productive.

Mais à quelle fréquence la pratiquons-nous réellement ?

Voici une activité que j’apprécie fréquemment et que j’encourage mon équipe à essayer : Prenez le temps d’écouter l’un de vos podcasts ou livres audio préférés, puis sortez vous promener – dans un parc ou dans votre quartier. Ce temps passé seul, sans distractions ni interruptions, aide votre esprit à évacuer tout bruit extérieur et à traiter ce que vous venez d’absorber.

C’est particulièrement important pour les entrepreneurs que nous sommes, car l’apprentissage par la réflexion nous aide à prendre du recul par rapport au quotidien et à développer notre esprit critique.

Relever des défis

Tout ne se fait pas sans difficultés. Au début de la création de ma startup, trouver les bonnes personnes était l’une de mes principales préoccupations. Je n’étais pas intéressé par un recrutement basé uniquement sur les compétences et le talent d’une personne – je voulais également m’assurer qu’elle s’adapterait bien à la culture que j’essayais de construire.

Au fil des ans, à mesure que nous nous développions, nos défis sont devenus plus complexes. Mais ce que je veux dire, c’est que l’une des meilleures façons d’améliorer ma propre capacité d’apprentissage a été d’accepter ces tests, plutôt que de céder à la pression.

Pour tirer des enseignements de tels défis, l’individu doit rester présent et engagé, gérer le stress engendré par l’ambiguïté et s’adapter rapidement afin d’être performant. Cela nécessite des capacités d’observation et d’écoute, ainsi que la capacité de traiter rapidement les données.

Continuez à vous dépasser

Un moment décisif de ma vie a été de quitter mon pays natal, la Turquie, et de choisir d’étudier l’informatique à l’université de Bridgeport, aux États-Unis.

Il va sans dire que le fait de m’aventurer en territoire inconnu a renforcé ma capacité d’apprentissage et d’adaptation à un rythme soutenu. Vivre dans un pays étranger signifiait découvrir de nouvelles mentalités, de nouvelles coutumes et de nouvelles façons de faire les choses – tout cela était propice à l’apprentissage. Je considère que c’est l’une des meilleures décisions que j’aie jamais prises.

Car c’est ce genre de risques qui mène aux opportunités – le genre qui vous pousse hors de votre zone de confort et vous donne finalement confiance en vos capacités.

Plus tard, lorsque j’ai créé ma propre entreprise, j’ai conservé cette approche consistant à prendre des risques progressifs, à innover en permanence et à définir ma propre vision du succès. Tout cela sans aucun financement extérieur.

Se dépasser ne signifie pas nécessairement bouleverser sa vie et déménager dans un autre pays. Il s’agit de faire des pas plus grands que ceux que vous feriez normalement ; il s’agit de vous permettre d’embrasser de nouvelles expériences, même si elles peuvent être difficiles ou inconfortables.

Il s’agit de laisser derrière soi son sentiment de sécurité pour exploiter sa capacité à grandir.

L’équipe de Société-France-Irlande
Pour les Entrepreneurs passionnés qui veulent créer leur société en Irlande